Accueil

La Maison de l'Algue


( Commune de Lanildut )





GPS : 48°28'15.1 N - 4°45'25.4 W


Horaires d'ouverture de la Maison de l'Algue (sous réserve de modifications):

- du 1er octobre au 5 novembre: du mercredi au dimanche de 14h30 à 18h
- du 23 décembre au 8 janvier: de 14h30 à 18h (excepté le 25/12 et le 1er janvier).
Pour les visites de groupes, appeler le 02.98.48.12.88



   Accès :  La Maison de l'Algue surplombe le port de Lanildut. Sortir de Lanildut en direction de Porspoder et prendre la première route à gauche, vers le port. Stationner sur le parking supérieur devant le bâtiment.




Installée au premier étage d'une longue construction, la Maison de l'Algue a son entrée au niveau du parking supérieur alors que le rez-de-chaussée, sur le quai, abrite des entreprises de nautisme. Elle jouxte l'Office de Tourisme de la commune et organise toute l'année des expositions et des conférences scientifiques à ne pas manquer ( voir notre rubrique infos ).

Lanildut est d'abord un port goémonier. Le premier d'Europe : 35000 à 40000 tonnes d'algues y sont déchargées chaque année, soit les 3/5e de toute la production française.




Pourquoi cette spécialisation ? Tout simplement parce que le long de l'archipel de Molène, situé juste en face, la mer d'Iroise abrite un immense champ d'algues, l'un des plus vastes d'Europe. Celles-ci prolifèrent sur un plateau rocheux peu profond soumis à un puissant brassage des eaux dans des conditions constantes de salinité et une faible amplitude des températures. Ces facteurs sont propices, en particulier, au développement des grandes laminaires.


Grande laminaire digitée, dite "tali moan" en breton

Laminaire rugueuse dite "tali penn"




La visite de la Maison de l'Algue permet de découvrir non seulement ces deux espèces, mais beaucoup d'autres, absolument méconnues du grand public.


Grande laminaire saccharine
( Les photos d'algues ont été prises
lors du Forum de l'Algue de Lanildut en 2015 )

Haricots de mer ( Himanthalia elongata )


Ces algues ne se développent pas toutes à la même profondeur. Certaines ont besoin de beaucoup d'oxygène et ne poussent que sur des roches battues par les vagues. D'autres au contraire grandissent dans des sites abrités, ou encore à l'ombre des premières. Les goémoniers n'arrachent pas les algues à l'aveuglette : ils savent où trouver l'espèce particulière qu'ils recherchent.



Les algues sont indispensables à la vie sous-marine : non seulement elles constituent la nourriture quotidienne de toute une petite faune, mais elles sont aussi le refuge des alevins et le lieu de ponte privilégié d'un grand nombre de poissons. La maternité et la crèche de la mer d'Iroise en quelque sorte !
Depuis la préhistoire, l'homme exploite les algues. Il les a utilisées comme engrais naturels dans ses champs, puis, dès le début du XIXe siècle, comme matériau de base dans la production de "pains de soude" et d'iode. De nos jours, des laminaires sont extraits les alginates utilisés comme gélifiants et épaississants dans l'industrie agroalimentaire ou cosmétique. D'autres comme aliments : sur les 800 espèces d'algues des côtes bretonnes, 12 peuvent arriver dans nos assiettes.

Il va sans dire que l'exploitation du champ d'algues molénais, sous le contrôle du Parc Naturel Marin d'Iroise, est très réglementée. Il s'agit de respecter la nature tout en permettant l'activité humaine goémonière.



La Maison de l'Algue montre comment s'est développée cette activité, surtout depuis les années 1970 qui ont vu Yves Colin, de Porspoder, inventer le scoubidou à bras. Devenu hydraulique, cet engin destiné à arracher les laminaires équipe de nos jours tous les bateaux goémoniers.


La vitrine expose notamment les petits outils
réalisés par Yves Colin à des fins pédagogiques.


La Maison de l'Algue est ainsi une étape obligée pour le visiteur désireux de mieux comprendre l'intérêt grandissant de ce végétal marin non seulement pour le milieu océanique mais encore pour toute l'humanité.

***
EN SAVOIR PLUS

Apprenez à identifier les principales algues de nos côtes. Vous trouverez sur ce site une série de 4 pages pour partir à la découverte des algues d'Iroise ainsi que les titres de quelques ouvrages de vulgarisation :

Les algues de la mer d'Iroise

Les algues du haut de l'estran

Les algues du bas de l'estran

Les algues situées sous l'estran


QR code de cette page :



Télécharger ce flashcode